Partagez
 

 Vous n'avez pas entendu des voix ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Theta no Kundry
Inactif
Theta no Kundry

Messages : 25

Vous n'avez pas entendu des voix ? Empty
MessageSujet: Vous n'avez pas entendu des voix ?   Vous n'avez pas entendu des voix ? EmptyLun 20 Mai - 16:17

[Premier post]

Ainsi Kundry avait quitté le domaine familial. Elle ne savait encore où commencer sa quête, tout ce qu'elle savait était que son frère avait complètement perdu l'esprit depuis qu'il avait tenté d'endosser la godrob du cimetière d'Amethyste. Parsifal restait étendu dans son lit jour et nuit, sans donner signe de vie. Son cœur battait toujours, mais son âme était ailleurs. Dans ses rêves, la jeune fille l'avait entendu l'appeler depuis un endroit maccabre qui pouvait bien être l'enfer.

La guerrière de Sielulintu ne savait à vrai dire où chercher. Il aurait d'abord fallut qu'elle sache quoi chercher. Rapidement, l'asgardienne se rendit à l'évidence. Elle n'avait d'autre choix que de reprendre les recherches là où tout avait commencé. La forêt de l'étoile de delta avait été fouillée par son père et ses serviteurs, sans succès. Mais sans doute avaient-il manqué quelque chose. En tout cas, c'était ce que l'instinct chuchottait à l'oreille de la guerrière de Theta.

C'est ainsi que Kundry s'avança dans les ténébreuses forêts que l'on disait hantées par les esprits de la natures et autres créatures imprévisibles. La jeune fille faisait de son mieux pour contrôler ses craintes, et progressait lentement, en prenant bien précaution de fouiller chaque bosquet et chaque fourré du regard. Malgré sa prudence, elle avait toujours l'impression qu'on la contournait à revers pour l'observer. Néanmoins, elle parvint au milieu d'une clairière où s'offrit à ses yeux un spectacle maccabre : des dépouilles de morts emprisonnées dans de grands cristaux d'un mauve empoisonné. Un mouvement la fit tressaillir et elle fit vivement volte-face.

« Qui est là ? Où vous cachez-vous ? »

Un silence oppressant lui répondit. Kundry serra les poings, bien décidée à ne plus se laisser effrayer pour si peu. Elle s'assit en tailleur au milieu de la clairière et se concentra. Qu'importait le temps, elle trouverait la trace de ce qui la narguait dans l'obscurité. Aucune aura particulièrement importante ne se laissait découvrir. Pourtant, il y avait quelque chose. Il fallait vraiment y faire attention, mais une flamme cachait son pouvoir. Kundry rouvrit les yeux : cela venait du grand arbre mort qui dominait les autres.

Suspicieuse, la guerrière s'approcha pour l'examiner davantage. Elle toucha son écorce rèche, jeta un coup d'oeil dans le creux où autrefois avaient dû s'installer des harfangs des neiges. Comme elle entreprenait d'escalader l'arbre pour l'explorer davantage, quelque chose la fit glisser de la racine sur laquelle elle avait prit pied, et elle chuta lourdement dans la neige.

« Aïe … Qu'est-ce que c'ét-... ?! »

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'elle se retrouvait face à deux yeux rouges qui la fixaient entre les racines soulevées de l'arbre biscornu. Kundry ne pouvait détacher son regard de ce regard maléfique qui brûlait ses yeux et son esprit même au fer rouge. La jeune fille tenta de se traîner en arrière, mais la chose lui parla directement d'esprit à esprit. Ce n'était pas la peine de fuir, Kundry savait qu'elle était prise au piège, paralysée du moindre mouvement.

* Qui ose troubler mon repos ? *

« Mon nom est Kundry de Sielulintu ! Je viens pour mon frère, Parsifal. »

Pendant quelques instants la voix ne répondit pas, et Kundry qui sentait l'emprise de la 'chose' se relâcher se demanda si la créature ou l'esprit réfléchissait s'il allait lui dire ou non quelque chose.

* Parsifal … A essayé de s'emparer d'un pouvoir qui ne lui était pas destiné. Il a été puni par les esprits gardiens de cette forêt. *

« Mais c'est notre père qui lui a demandé de faire cela, il ne pouvait pas savoir ! »

Une pointe d'agressivité mêlée à de la révolte pointait dans la voix de l'asgardienne, mais l'esprit y coupa court :

* Hélas, ce n'est pas moi qui pourrait défaire ce qui a été fait. Le seul moyen serait d'obtenir l'aide d'un dieu. *

« Un dieu … Nous avons prié Odin tant que nous pouvions. »

* Une divinité éveillée, voilà ce qu'il nous faut. La déesse Athena s'est réincarnée en cette ère. Elle se trouve loin d'ici, au-delà des mers et des terres glacées, au-delà des forêts sauvages de Germanie, dans le monde des Grecs. Fais-la venir ici, elle pourra libérer l'âme de Parsifal.*

Kundry ne savait trop que penser. Mais l'être qui lui parlait semblait tenir un discours sensé. Il devait être au moins aussi vieux que l'arbre qu'il habitait, peut-être était-il sept fois centenaire. Elle hocha la tête et se redressa, prête à partir. Mais comme elle tournait les talons, la créature ajouta ceci :

* Ne parle cependant de ta quête à personne. Asgard est vulnérable ces temps-ci. Personne ne doit savoir que ses dieux ne sont pas encore éveillés, ni que ses guerriers divins ne sont pas rassemblés. Si tu répugnes à utiliser la ruse, ne dis pas un mot ...*

→ Entrée d'Asgard

_________________
Vous n'avez pas entendu des voix ? 130520112802935955

Merci à Triark pour cette belle signature <3
Revenir en haut Aller en bas
 
Vous n'avez pas entendu des voix ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Past Story :: Royaume d'Asgard :: Terres du nord :: Cimetière de Delta-
Sauter vers: